Rechercher
  • Pour la Beauté du Geste

Crédit Photo : Pexels


Je suis officiante de cérémonie.


Mon métier, c'est de mettre en mots tous vos moments de vie pour que vous puissiez partager ces instants au plus profond de votre âme avec tous vos proches présents à vos côtés.

Que ces moments de vie soient festifs comme une naissance ou un mariage ou qu'ils le soient (beaucoup) moins comme des funérailles.


Mettre des mots sur un évènement fort permet d'agir comme un guide, comme une rampe à laquelle on se raccroche.

Quand on entend raconter les souvenirs d'une personne chère à qui l'on est venu dire Aurevoir, ces mots sont tangibles, ils canalisent notre peine, ils nous accrochent parfois même des sourires, bref ils permettent de faire glisser doucement la vie de la personne vers son souvenir.


Lors de funérailles, ces jolis mots sont très importants, car ils ont une "vraie" signification pour l'ensemble des personnes présentes. Ils s'abolissent de toute religion, de tout symbole.

Ils sont là, c'est tout. Concrets.

Comme un preuve que le défunt a bien été vivant. Qu'il a partagé lui aussi des moments de vie avec chaque personne ici présente.


Des funérailles personnalisées, avec un texte qui raconte avec tendresse, humour, nostalgie, le défunt, c'est l'un des premiers pas du deuil. Il ne faut en aucun cas négliger l'importance d'un Aurevoir comme vous en avez envie.

Sur le sujet, je vous invite à lire l'excellent livre de Sarah Dumont "Un enterrement comme je veux !" : vous avez le droit de demander à avoir une cérémonie personnalisée, à avoir un officiant que vous avez choisi, vous avez le droit de faire des choix qui sont "extra" ordinaire (différent de ce que l'on peut vous imposer parfois) lors des funérailles d'un proche.


En tant qu'officiante, quand je suis appelée pour écrire l'oraison funèbre, il faut que je puisse réagir très rapidement. Le texte doit être écrit en moins de 5 jours bien souvent. Et dans ce délai si court, je prends contact avec les personnes qui me sont désignées par la personne qui organise les funérailles et nous échangeons, par téléphone, texto, email ou même en rendez-vous quand c'est possible.

Cela me permet d'avoir des sensations, des souvenirs, des images du défunt et à partir de ces petits trésors que l'on me confie, je laisse ma plume évoquer le souvenir, l'histoire de la personne pour lui tailler un éloge funèbre sur-mesure.


Je n'officie pas toujours moi-même. Je ne suis parfois contactée que pour mettre en mot l'Aurevoir.

Car l'écriture est difficile voire douloureuse pour les proches et ma plume, avec mon recul, permet d'articuler plus facilement l'hommage pour la personne décédée.

Mon travail d'officiante ne s’exerce pas que dans un cadre "Laïque".

Je rédige des textes qui sont régulièrement lus à l'occasion d'un cérémonie religieuse, au temple, à l'église, etc.

Cela a été le cas, il y a quelques jours, pour Mamie Co.

Le texte que j'ai ciselé pour son Aurevoir a été lu au temple protestant par sa petite fille et son arrière petite fille. Il a tout simplement été intégré dans le déroulement de la cérémonie religieuse. Et tout le monde, quelque soit sa confession a donc été partie prenante de sa cérémonie d'Adieu.


Et à l'issue de la lecture, quand j'entends "Oui, c'était tout à fait elle".


Quel beau métier que le mien.

Mis à jour : 25 nov. 2019


Oh ! Comme j'aime ces discussions spirituelles. C'est ma passion et le cœur de mon métier ...


Il faut que je vous raconte cette anecdote !


Ce matin, j'ai eu un échange très intéressant avec une jeune Maman d'un petit garçon d'1 an.

Elle m'explique qu'elle n'est pas "vraiment"croyante mais qu'avec son mari, ils ne sont pas en accord concernant le baptême de leur fils.

En effet, son mari ne voit pas l'intérêt de réaliser ce "rite" à l’Église, n'étant pas croyant et qu'un baptème civil (à la Mairie) suffira bien.


Quant à elle, le baptème civil ne lui suffit pas. Il manque quelque chose.

En effet, il lui est très important de baptiser son fils "pour protéger son enfant" -d'une certaine façon- en le présentant à "en Haut" (Quoi qu'on puisse l’appeler Dieu, l'Univers, etc.) ...

Oui, c'est un peu difficile à l'exprimer mais finalement elle se sent prise entre "2 feux" : entre une non-croyance en ce Dieu et une spiritualité présente.


Et la question se pose: Si ce n'est pas à l’Église, comment faire les présentations ?


Je l'appelle affectueusement le "Syndrome des Bonnes Fées"car nous avons besoin au fond de nous de mettre du Sens dans les moments importants de nos vies, que l'on se penche sur notre enfant pour lui souhaiter la Bienvenue et le meilleur pour cette vie qui commence.


Pour les personnes n'ayant pas eu de culture religieuse (dont je fais partie), nous avançons dans la vie et ... au fur et à mesure, notre quête de Sens nous amène à nous questionner, à comprendre qu'il existe peut être d'autres façons de croire et finalement, on se créé sa propre spiritualité.




Alors si on veut simplement du sens, en conservant son honnêteté intellectuelle ...

Eglise or not Eglise ?

Y-a-t-il une alternative ?

OUI !


Une cérémonie symbolique sur-mesure (vous m'avez vu venir, n'est-ce pas ?!)



Car créer, fabriquer, modeler de toutes pièces votre cérémonie de baptême permet de faire les présentations à votre manière :


- En expliquant qu'il est important pour vous de prendre un moment pour faire les présentations au Monde de ce petit bout d'Homme qui vient d'arriver. Ce nouvel habitant est attendu et protégé par cette entité, ces proches, sa famille, etc.


- En incluant un rituel propre à beaucoup (si ce n'est toutes) les religions comme le geste de la paix, éventuellement la pensée aux défunts qui nous accompagnent, etc.


- C'est l'occasion aussi de poser vos valeurs personnelles et d'éducation, comme la Famille, l'Amitié, au travers de votre choix d'un Parrain et d'une Marraine. D'expliquer aussi pourquoi eux, sont importants pour vous. C'est un joli moment de partage, d'émotion aussi.


- Vous pouvez expliquer qu'il est important pour vous que votre enfant puisse grandir entouré de ces deux adultes référents en dehors de ses parents, afin qu'il puisse avoir une liberté de parole, un soutien différent et complémentaire.


Bref, un baptême Symbolique, c'est un rite de Bienvenue important quand on lui donne du Sens car, vous le savez, les liens de cœur seront toujours plus forts qu'une signature sur un papier.







www.beaute-du-geste.com

Alice Aucler, Officiante de cérémonies symboliques


  • Pour la Beauté du Geste

Une très jolie idée !


Revivre une journée magique comme celle de son mariage.

Se redire Oui, avec plus de maturité, de Sens et même d'Amour.

Avoir la chance que vos enfants soient les témoins de votre Amour et qu'ils vous accompagnent dans cette aventure en toute conscience : qu'ils s'en créent des souvenirs impérissables.


Prendre le temps de vous retourner sur vos 10, 20, 30 ... dernières années.

Et se rendre compte de tous les instants de bonheur, de vie, de partage vécus.


Se rendre que l'on a de la chance. La savourer le temps d'une cérémonie ciselée juste pour vous.


Se rendre compte que vous êtes entouré. Que votre clan, famille de sang et de cœur, répond toujours présent pour vous suivre dans vos aventures !


Suspendre votre vie, le temps de votre moment, pour vous raconter en toute simplicité, en respectant votre pudeur et vous donner l'occasion de dire ces mots que l'on sait mais que l'on ne se dit pas, ou que l'on se dit moins.


Bref, prendre le temps de célébrer la chance d'être accompagné, amoureux, heureux en un mot.


C'est dire Merci à la Vie.