Rechercher
  • Pour la Beauté du Geste

"Aurevoir Mamie" ou l'importance d'avoir un Éloge Funèbre qui nous ressemble.


Crédit Photo : Pexels


Je suis officiante de cérémonie.


Mon métier, c'est de mettre en mots tous vos moments de vie pour que vous puissiez partager ces instants au plus profond de votre âme avec tous vos proches présents à vos côtés.

Que ces moments de vie soient festifs comme une naissance ou un mariage ou qu'ils le soient (beaucoup) moins comme des funérailles.


Mettre des mots sur un évènement fort permet d'agir comme un guide, comme une rampe à laquelle on se raccroche.

Quand on entend raconter les souvenirs d'une personne chère à qui l'on est venu dire Aurevoir, ces mots sont tangibles, ils canalisent notre peine, ils nous accrochent parfois même des sourires, bref ils permettent de faire glisser doucement la vie de la personne vers son souvenir.


Lors de funérailles, ces jolis mots sont très importants, car ils ont une "vraie" signification pour l'ensemble des personnes présentes. Ils s'abolissent de toute religion, de tout symbole.

Ils sont là, c'est tout. Concrets.

Comme un preuve que le défunt a bien été vivant. Qu'il a partagé lui aussi des moments de vie avec chaque personne ici présente.


Des funérailles personnalisées, avec un texte qui raconte avec tendresse, humour, nostalgie, le défunt, c'est l'un des premiers pas du deuil. Il ne faut en aucun cas négliger l'importance d'un Aurevoir comme vous en avez envie.

Sur le sujet, je vous invite à lire l'excellent livre de Sarah Dumont "Un enterrement comme je veux !" : vous avez le droit de demander à avoir une cérémonie personnalisée, à avoir un officiant que vous avez choisi, vous avez le droit de faire des choix qui sont "extra" ordinaire (différent de ce que l'on peut vous imposer parfois) lors des funérailles d'un proche.


En tant qu'officiante, quand je suis appelée pour écrire l'oraison funèbre, il faut que je puisse réagir très rapidement. Le texte doit être écrit en moins de 5 jours bien souvent. Et dans ce délai si court, je prends contact avec les personnes qui me sont désignées par la personne qui organise les funérailles et nous échangeons, par téléphone, texto, email ou même en rendez-vous quand c'est possible.

Cela me permet d'avoir des sensations, des souvenirs, des images du défunt et à partir de ces petits trésors que l'on me confie, je laisse ma plume évoquer le souvenir, l'histoire de la personne pour lui tailler un éloge funèbre sur-mesure.


Je n'officie pas toujours moi-même. Je ne suis parfois contactée que pour mettre en mot l'Aurevoir.

Car l'écriture est difficile voire douloureuse pour les proches et ma plume, avec mon recul, permet d'articuler plus facilement l'hommage pour la personne décédée.

Mon travail d'officiante ne s’exerce pas que dans un cadre "Laïque".

Je rédige des textes qui sont régulièrement lus à l'occasion d'un cérémonie religieuse, au temple, à l'église, etc.

Cela a été le cas, il y a quelques jours, pour Mamie Co.

Le texte que j'ai ciselé pour son Aurevoir a été lu au temple protestant par sa petite fille et son arrière petite fille. Il a tout simplement été intégré dans le déroulement de la cérémonie religieuse. Et tout le monde, quelque soit sa confession a donc été partie prenante de sa cérémonie d'Adieu.


Et à l'issue de la lecture, quand j'entends "Oui, c'était tout à fait elle".


Quel beau métier que le mien.

26 vues
  • Facebook
  • Pinterest
  • Instagram